Print Friendly, PDF & Email

Aujourd’hui, on va voir ensemble comment investir lorsqu’on a seulement une petite somme disponible.

Disons, par exemple, une somme de 1000 euros.

On verra que lorsqu’on investit une petite somme en Bourse, il faut être extrêmement attentif au niveau des frais de transaction.

Et investir de préférence en ETF afin d’obtenir une bonne diversification de vos placements en 1 seul clic.

Investir 1000 euros, ça vaut vraiment le coup ?

En effet, si c’est pour obtenir un rendement de 4%, 5% ou 6% par an c’est-à-dire 40, 50 ou 60 euros chaque année, est-ce que cela vaut vraiment la peine d’investir ?

Alors, sous réserve bien évidemment que vous n’avez pas besoin de cet argent et que vous avez déjà de l’argent de côté pour faire face aux dépenses imprévues qui peuvent survenir (ce qu’on appelle une « épargne de précaution »), eh bien je pense vraiment que oui cela vaut la peine d’investir.

Pour plusieurs raisons :

  • Premièrement parce qu’en investissant, vous allez vous empêcher de dépenser cette somme. D’une certaine manière vous la protégez et vous la « bloquez » pour le moyen ou long terme dans les investissements que vous allez réaliser.
  • Deuxièmement parce qu’en investissant, vous prenez conscience du fait que l’épargne ne doit pas forcément être de l’argent qui dort sur un compte bancaire. Et lorsque vous verrez cette épargne progresser en valeur au fil du temps, vous prendrez encore plus conscience de l’intérêt d’investir et cela vous amènera à continuer à investir le jour où vous disposerez de plus d’épargne disponible.
Rendement d'un ETF monde (indice MSCI World) sur la période 2011-2021
Evolution de valeur d’un ETF World – ETF Monde
  • Et enfin car en investissant, vous allez développer vos connaissances en placements et vous allez passer à l’action c’est-à-dire également gagner en expérience ce qui sera très utile si à l’avenir vous venez à disposer de sommes plus importantes. Que ce soit par une augmentation de revenus, par une baisse de vos dépenses ou par un héritage par exemple.

Donc voilà déjà 3 bonnes raisons d’investir cet argent plutôt que de le dépenser ou de le laisser trainer sur un compte bancaire.

Investir 1000 euros comme on investirait un million ?

Ensuite, on peut se demander comment l’investir ?

Est-ce qu’il faut investir différemment 1000 euros, que 10.000 euros ou 100.000 euros ?

Alors l’objectif de tous les investisseurs de moyen et long terme est toujours le même.

Obtenir un rendement favorable en minimisant le risque.

Et puisque votre objectif est le même que celui de tous les autres investisseurs, il est logique d’investir ces 1000 euros de la même manière que vous n’investiriez 10.000 ou 100.000 euros.

Malheureusement, avec 1000 euros, la tentation peut être grande de prendre plus de risque afin de faire croitre rapidement votre investissement en vous disant que vous pourrez toujours réduire le niveau de risque plus tard.

Vous allez alors concentrer vos placements en actions individuelles de petites sociétés prometteuses, en crypto monnaies ou en sociétés au fort potentiel de développement.

Ou vous allez carrément craquer en utilisant des produits à effet de levier dans l’espoir de décupler votre rendement…

Mais s’il suffisait d’augmenter le niveau de risque pour gagner plus, presque tout le monde le ferait.

La réalité c’est qu’en augmentant fortement le niveau de risque, vous allez faire EXPLOSER la volatilité de vos placements et vous ne résisterez pas à devenir actif.

Quand vous savez qu’un de vos placements peut gagner 20% ou perdre 20% en quelques jours, c’est extrêmement tentant d’essayer d’exploiter ces variations et de faire du market timing : attendre quelques jours qu’il baisse pour l’acheter ou le vendre après quelques jours de hausse par peur qu’il ne reperde tout ce qu’il vient de gagner.

Trader suit ses écrans et ses graphiques

Mais non seulement l’investisseur moyen n’a pas de capacité à faire du market timing gagnant donc cette approche ne fonctionnera pas.

Mais en plus, les transactions que vous allez passer vont générer des frais qui vont vous faire très mal.

Alors allons-y, voyons ensemble comment investir 1000 euros sur les marchés et à quoi faire particulièrement attention.

4 règles d’or d’un investissement de 1000 euros

Je vous donne tout de suite les 4 règles d’or à suivre pour bien investir une petite somme sur les marchés et on rentrera plus dans le détail de chacune d’elle juste après.

  • Soyez ULTRA attentifs aux frais de transaction et cherchez des courtiers à frais réduits car sur les petites sommes, les frais vont peser lourdement sur votre rendement  
  • Privilégiez d’investir en ETF plutôt qu’en actions individuelles afin d’obtenir rapidement une excellente diversification et investissez sur seulement 2 ou 3 ETF afin de limiter le nombre de transactions. Vous aurez ainsi une excellente diversification à faibles frais.
  • Soyez attentif au prix unitaire des ETF que vous choisissez et privilégiez ceux qui cotent moins de 100 euros et dans l’idéal, moins de 20 euros afin de faire coller au maximum le montant investi avec votre montant disponible
  • Comme d’habitude mais encore plus ici puisque vous êtes très sensible au niveau des frais, ne faites surtout pas de gestion active. Restez passif dans vos investissements et passez le moins de transactions possibles.

Aspects pratiques d’un placement de 1000 euros

Limiter le nombre d’ordres

Pour limiter les frais, le premier réflexe est bien sûr de passer le moins de transactions possible pour constituer votre portefeuille de placements.

Cela veut dire limiter vos investissements à 2 ou 3 positions seulement.

Et étant donné que la diversification est un critère majeur, cela écarte l’idée d’acheter des actions individuelles puisque pour obtenir une diversification satisfaisante, vous devriez passer beaucoup trop de transactions.

Une solution serait éventuellement d’acheter des actions de sociétés holding comme Berkshire Hattaway, GBL, Wendel, etc.

Mais il y en a relativement peu.

L’idéal sera donc d’opter pour des ETF.

On pourrait par exemple imaginer un portefeuille composé de 2-3 ETF d’actions.

Ou encore un portefeuille composé d’un ETF actions, un ETF obligations et un ETF sur l’or, par exemple.

Libre à vous de déterminer le pourcentage de votre investissement que vous allouerez à chacun de ces ETF.

Mon conseil serait, concernant les actions, de privilégier les ETF sur les grands indices mondiaux.

Comme par exemple l’EuroStoxx 50, le S&P 500, le MSCI World ou encore le FTSE All-World qui est une version améliorée de l’indice world car il inclut des actions de sociétés des pays émergents.

Notez que si vous souhaitez prendre plus de risque, vous devrez alors privilégier des ETF ciblés sur les actions small caps, sur le private equity ou sur le bitcoin par exemple.

A l’inverse, si vous souhaitez prendre moins de risque, vous devrez privilégier des ETF ciblés sur les larges caps, des secteurs jugés défensifs comme la santé par exemple et investir également en ETF obligataires.

Limitez les frais de transaction

Dans la constitution de votre portefeuille, il faudra être très attentif aux frais de transaction car beaucoup de courtiers fonctionnent avec des frais fixes minimum.

Les courtiers sont généralement assez compétitifs sur Euronext et donc les différences de tarif sont encore raisonnables.

Conclusion

En conclusion, si vous disposez d’une petite somme n’hésitez pas à envisager d’investir cette somme.

Cela vous empêchera de la dépenser et vous mettra dans une dynamique d’épargne et de constitution de capital et la Bourse vous est tout à fait accessible avec, quand on cherche des bien, des frais de transaction extrêmement faibles voire même de zéro.

Vous pouvez vous inspirer des conseils prodigués dans ma vidéo dédiée à tous ceux qui débutent en Bourse.

Laissez un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Ces cookies sont utilisés, le cas échéant, pour vous proposer des publicités personnalisées sur Facebook.

Facebook pixels
Facebook pixels

Analytics

Ces cookies sont utilisés afin d'obtenir des statistiques de visites du site.

Google analytics
Google analytics

Other